Article paru dans Le Progres Septembre 2013 : Pédaler sans transpirer

le__progres__articles

Pédaler sans transpirer

Est-ce parce qu’on peut forcer sur la pédale sans suer ? Les cours d’aquabiking se multiplient dans les clubs de sports. Effet de mode ? Non, estime Ludovic Perge, coach qui assure des cours depuis trois ans, notamment chez Body Sculpt à Villeurbanne (Rhône) qui a investi dans une grande piscine et un parc de quarante et un hydroriders. La raison ? « C’est un sport ludique accessible à tous, des jeunes aux seniors. Il s’adapte à tous les niveaux car la per sonne créé sa résistance en pédalant ».

Sur selle, plusieurs positions sont possibles. Assis : on travaille alors le dessus de la cuisse. Les fesses décollées : une posture plus aérodynamique qui accentue le travail des abdominaux et de l ’arrière des jambes. Ou en danseuse, en lâchant le guidon, pour créer un déséquilibre que l’on doit compenser avec les abdos, encore eux.

« Il y a un renforcement cardio vasculaire, indique Ludovic. Et un côté ludique à varier les positions, le travail du gainage est croissant… ». Et fourni pendant 45 minutes, aux rythmes de musiques actuelles (Britney Spears…), c’est plus motivant.

Carine, 33 ans, esthéticienne, pratique cette activité depuis six mois. Elle a pu vérifier sur elle (et sur sa clientèle) certains bienfaits : « l’aquabiking améliore la circulation sanguine, il est idéal pour les problèmes de jambes lourdes, chevilles gonflées car il agit comme un drainage lymphatique. Il af f ine le muscle en longueur et non en épaisseur contrairement à la musculation ou le RPM (cyclisme en salle) ». « On brûle des calories sans avoir la sensation de pousser son corps à l’extrême »

ajoute-t-elle. Et dans certains cas (pas tous), le vélo dans l’eau permet de réduire la cellulite et l’aspect peau d’orange. « On a de bons résultats à condition de pratiquer deux à trois fois par semaine, pendant au moins t rois mois et d’avoir une diététique correcte» prévient Ludovic.

C’est sans doute pour cela que le s femmes sont si nombreuses dans les bassins.

Isabelle Brione

 

En cabine

L’aquacycling se pratique aussi en cabine individuelle dans certaines salles de sport ou en instituts de beauté. Dans ce cas, la cabine se remplit et se vide comme une baignoire pour chacune des clientes. Un nouveau concept vient de faire son apparition : le Jetbike, qui intègre 720 litres d’eau (soit 2 fois plus que les autres concepts) pour un massage intégral. Pendant ces séances d’une trentaine de minutes, le Jetbike permet de faire travailler non pas seulement les muscles du bas du corps mais aussi toute la ceinture abdominale, souligne le fabricant français. Il est aussi doté de 16 buses qui assurent un hydromassage, il produit de l’ozone qui ralentit le vieillissement de la peau et il est écolo puisque l’eau est filtrée et recyclée.

Compter 28 € les 30 mn et 33 € les 45 mn.

A Lyon :

  • Lady Fitness - 31 rue des Tuiliers (8e arr.) - Tél. 04 78 00 72 18.
  • Nexform - 133 Grande rue de la Guillotière (7e arr.).

Ouvertures prévues prochainement à Saint-Etienne et Bourg-en-Bresse.